amublia.com

Culture populaire | Le rire du père Noël, amusant ou angoissant ?


Le rire du Père Noël a quelque chose d'ambivalent. Shutterstock

C’est reparti pour la joyeuse et festive saison de Noël avec ses clochettes, ses guirlandes et le typique « Ho ho ho ! » du père Noël. Avec les citrouilles d’Halloween et les clowns, le père Noël est l’un de nos symboles culturels les plus populaires qui soient associés au sourire et au rire. Et les représentations du rire du père Noël dans la culture populaire nous en disent long sur les pièges et les promesses de l’humour, ainsi que sur les liens pas si évidents entre l’humour et le rire.

Le rire du père Noël est souvent un rire innocent et empreint de gentillesse. Dans la comédie musicale fantastique de 1970 Santa Claus Is Coming to Town, presque toutes les bonnes actions du joyeux bonhomme sont accompagnées de rires, qu’il s’agisse de distribuer les jouets aux enfants de la peu accueillante Sombertown ou de faire fondre le cœur du sorcier de l’hiver. Le rire souligne ainsi la gentillesse du père Noël et ajoute un élément de gaieté aux sombres paysages urbains et forestiers. Le rire du père Noël peut également être utilisé pour améliorer le système éducatif sur Mars comme dans le film de 1964 Santa Claus Conquers the Martians.

Une carte vintage
Une carte de Noël du début des années 1900.
NYPL/Creative Commons

Le film fantastique mexicain surréaliste de 1959 Santa Claus vs. the Devil en est un autre bon exemple. Dans ce film, hilarant et scandaleux pour les spectateurs contemporains, le père Noël est un bonhomme rondouillard qui vit dans l’espace et ne dit presque rien. Qu’il jette un coup d’œil dans les chambres des enfants sur Terre grâce à son télescope cosmique ou qu’il assomme avecd es médicaments afin de pouvoir distribuer ses cadeaux sans être dérangé, son seul commentaire et sa réaction universelle à tout est un gros « Ho ho ho ! »

Ce joyeux papy au ventre rond est peut-être un fainéant 364 jours par an, mais c’est certainement une créature inoffensive. Son rire semble indissociable de l’atmosphère festive de Noël et constitue l’un des stimuli sonores les plus importants du film. Cependant, même un père Noël aussi bon vivant ne peut s’empêcher de jouer des tours au diable et de rire de bon cœur lorsqu’il y parvient. Son rire n’est donc pas seulement un signe de bonheur, mais aussi une façon de montrer que le père Noël n’est pas aussi inoffensif qu’il n’y paraît.

Un père Noël plus sombre

Dans les histoires où le père Noël est un robot tueur rigolard (par exemple, dans l’épisode de Futurama intitulé « Xmas ») ou s’attaque, en version démultipliée, à un simple père de famille joué par Arnold Schwarzenegger (Jingle all the Way), la nature pas si innocente du rire du père Noël devient encore plus évidente. Contrairement à ce qui se passe dans de nombreux autres cas, l’humour et le rire ne sont pas ici destinés à favoriser la cohésion sociale et l’esprit communautaire. Ils signalent plutôt le pouvoir que l’on a sur ses ennemis, la jouissance malicieuse face à leurs échecs ou même l’intention de les tuer.

Dans ces films, le rire du père Noël fait écho au rire mortel du Joker et à d’autres méchants de la bande dessinée ; c’est une arme psychologique, une autre façon d’attaquer et de vaincre. Le rire est souvent accompagné d’un rictus, et le fait de montrer les dents peut facilement devenir menaçant (les sourires des citrouilles d’Halloween ressemblent souvent à des grimaces angoissantes !).

Ces monstres au rire malicieux peuvent faire surface avant Noël, ajoutant une dimension effrayante à cette fête. Le film L’étrange Noël de Monsieur Jack de Tim Burton illustre la façon dont des créatures maléfiques peuvent essayer de transformer Noël, notamment en détournant le rire du père Noël, qui est clairement reconnaissable mais qui semble d’autant plus effrayant lorsqu’il est émis par un Jack Skellington, le Roi des citrouilles. Un tel rire n’a aucun rapport avec l’humour et se rapproche plutôt du risus sardonicus.

Père Noël souriant
Une photo du film Santa Claus de 1959.
IMDb

De manière (peu) surprenante, les différentes nuances du rire du père Noël reflètent les différents rôles que le rire joue dans les sociétés humaines. Il peut représenter le plaisir et en procurer, mais il peut aussi avoir un côté plus sombre : lorsque nous rions de quelqu’un (par opposition à avec lui), nous l’excluons du groupe, l’humilions et le dénigrons. Le rire peut signaler l’accord, la gêne, la supériorité, l’agressivité – et paradoxalement, ces sentiments peuvent être mélangés dans la seule expression du rire. Il n’y a donc pas de frontière nette entre la joie et l’effroi dans nos rires.

Le père Noël, dans toutes ces versions, montre que nous savons apprécier l’ambiguïté du rire, qui en dit parfois beaucoup plus que mille mots. Le rire est étroitement lié à l’humour, mais il est encore plus étroitement lié à la complexité des relations humaines en général. Le moment et le contexte de notre rire – ou, au contraire, de notre « non rire » lorsque nous voulons montrer explicitement que nous ne sommes pas amusés – sont également d’une importance cruciale.

Gardez donc un œil sur votre père Noël ce week-end et vérifiez s’il est plutôt du genre « Ho ho ho ! » plein de bonhomie ou d’un Père Noël Joker. Et lorsque vous rirez de lui ou avec lui, pensez à ce que votre rire peut signifier pour vous et pour les gens qui vous entourent.

The Conversation

Les auteurs ne travaillent pas, ne conseillent pas, ne possèdent pas de parts, ne reçoivent pas de fonds d'une organisation qui pourrait tirer profit de cet article, et n'ont déclaré aucune autre affiliation que leur organisme de recherche.



Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons.

Vous aimerez aussi

Culture populaire | Quand la pandémie inspire le street art

adrien

Culture populaire | Au Mali, religieux et stars des médias bataillent pour capter l’opinion

adrien

Culture populaire | Les séries et la guerre des récits : retour sur le soft power des plateformes

adrien

Culture populaire | La pandémie vue par les séries

adrien

Culture populaire | Fortnite, un phénomène économique, social, sportif et culturel

adrien

Culture populaire | Comment Spider-Man est devenu un objet patrimonial

adrien